Partagez | 
 

 Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Holly K. West
avatar

jetons : 38
feat. : Josephine Montilyet, Dragon Age
liens utiles : Portrait
Relations
Missives
Parcours

crédit : Moi-même

employé(e) d'érèbe
employé(e) d'érèbe
http://fantasmagorie.forumactif.org

Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Ven 5 Juin - 23:15


Sa conserve de soupe à la tomate à la main, Holly semblait concentrée. Plongée dans une pensée aussi profonde qu'inutile. La jeune femme finit par déposer la conserve dans son caddie, reprenant sa route au sein des rayonnages. Ce qui la troublait, à chaque fois qu'elle menait ses courses mensuelles, était qu'elle semblait la plus jeune au sein de la cohue qui se bousculait. Individus d'un certain âge, mères de familles entourées de gamins braillards, hommes profondément célibataires au vu de leur panier de provisions emplis surtout de bière et de viande... Tous se mouvaient autour d'elle dans une danse bien rodée, quotidienne.

Familière. Ennuyante. Dénuée d'imprévu.

Arrivée au rayon des féculents, Holly demeura les bras ballants, sentant soudainement un poids peser sur ses épaules. La solitude. Plongée jusqu'au cou dans son morne quotidien, noyée dans son travail, Holly ne se laissait pas le temps de se questionner sur sa situation. Et, soudain, tout lui revenait à la figure. La fatigue, les mensonges à ses proches, les déconvenues au travail.

Holly empoigna le paquet de macaronis et le jeta dans son caddie comme si, par ce geste, elle pouvait effacer d'un trait sa vie, tout recommencer. Une chevelure capta alors son attention. Son teint cuivré brillait au sein des coupes d'un blond terne, éclatante comme un rouge à lèvres écarlate, flamboyante de provocation. Holly se rapprocha de l'apparition, poussant son caddie dans un bruit métallique. Un sourire sincère épanouit ses traits quand son esprit sut mettre un nom sur le profil qui se dessinait devant elle.

« Wednesday ! Je ne pensais pas te voir ici ! Comment te portes-tu ? »

Holly délaissa son chariot, le laissant derrière elle pour aller saluer la chanteuse.

« Une chanteuse de cabaret au supermarché. Chercherais-tu à fuir tes fans ? »
Revenir en haut Aller en bas
W. Anya Reznikova
avatar
You can run, but you can't hide.
jetons : 379
feat. : Red - Transitor
pouvoir : Mind Walk
modératrice - membre d'hélios
modératrice - membre d'hélios

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Dim 7 Juin - 9:07




Ce n'est rien de bien particulier. Réellement, c'est si habituel, qu'elle se retrouve ici, qu'elle fait tout d'une manière presque trop mécanique.

Anya ne vient jamais à la même heure, sauf si elle trouve quelqu'un qui capte son intérêt pendant plusieurs semaines. Elle ne vient jamais la même journée, alterne sur une période entre ce supermarché et quelques autres, parcourant les rangées, bien alerte à ce qui se dit, à ce qui se fait, mais, surtout, à ce qui se pense.

Elle croise dans ses parcours, ainsi, plusieurs personnes, des cibles potentielles, des membres de gangs ou d'entreprise. Si elle a de la chance, elle tombe sur des hauts classés dans les gangs ou même quelques prestigieuses têtes, augmentant son réseau d'informations, alerte à n'importe quel secret qui pourrait venir en aide, d'une manière ou d'une autre, à la Russie ou à Hélios.

Bien sûr, malgré ces intentions un peu secondaires, il reste que la nécessité est la même que quiconque : venir chercher de la nourriture pour pouvoir subvenir à des besoins primaires.

Un panier en main, Wednesday agrippe une conserve de sauce aux tomates, scrutant l'emballage – l'avaient-ils encore changé? – d'un air qui semble distrait, mais qui, au fond, se concentre sur ceux qui passent, ceux qui ne soupçonnent jamais rien.

Vient briser une poursuite sinueuse de pensées disparates une voix bien familière, captant l'attention d'un esprit alerte dans un soubresaut.

Holly.

Elle aurait bien pu reconnaître sa voix, mais ce qui la touche tout particulièrement, c'est sa trace, cette aura bien particulière annonçant la présence de ceux dont l'esprit a été visité à plusieurs reprises; c'est une brise familière, un éclat de soleil chaud dans une journée plus froide.

Wednesday n'a qu'à peine besoin de se retourner pour savoir qui vient à sa rencontre, et elle se voit bien vite sourire alors qu'elle la voit, un peu plus loin, qui s'avance vers elle.

Le sourire de sa camarade est tout simplement radieux. Holly émane de cette radiance certaine, paisible, mais durable; cette même radiance qui, possiblement, l'aide à continuer dans ses nombreuses épreuves.

Les paroles de son interlocutrice lui revenant à l'esprit, elle laisse un faible rire s'échapper de ses lèvres, celui-ci s'effaçant au moment où elle lui répond, une légère touche taquine se mêlant à sa voix.

▬ Even a cabaret singer needs to go to the grocery store, dear.▬ Même une chanteuse de cabaret doit faire ses courses, chère.

Elle délaisse son panier, le déposant par terre et franchissant les quelques pas les séparant pour l'enlacer. Une franche salutation, une qui lui était bien inhabituelle, mais Holly – c'est différent. C'est sincère.

Ce n'est pas comme avec les autres.

D'une manière, la pensée lui fend le cœur. C'est sincère, certes, mais une sincère amitié tenant comme fondation une ignominieuse supercherie. De penser qu'elle, de toutes les personnes, l'appelait par son pseudonyme, par le nom de cette fausse identité habilement bâtie, laissait Anya dans une douce, mais sempiternelle amertume.

Ce n'était pas comme si elle avait le choix, cependant.

Elle lui attribuait tant de confiance; son esprit ne laissant aucunement la place à un seul doute sur qui elle était réellement. D'y penser fait mal, car elle a tort de penser ainsi.

Étrange comment une chose qui est vue comme étant bénéfique peut sembler si lourde. Étrange comment ça la dérange, quand, au fond, c'est exactement ce qu'elle voulait, au départ.

Certes, la magnanimité d'Holly permettrait certainement son pardon, mais oser parler pourrait causer bien des maux.

Trop savaient pour sa réelle identité. Et elle, de tous les autres, était beaucoup trop importante pour qu'elle ne vienne mettre sa vie en danger; elle en avait bien assez vécu.

▬ I am well. Slightly tired, but it does not compare. How have you been? I feel like it's been ages since we last spoke.▬ Je vais bien. Un peu fatiguée, mais ça ne se compare pas. Mais toi, comment te portes-tu? J'ai l'impression que nous ne nous sommes pas parlées depuis une éternité.

Elle le sait bien, pourtant. Elle ressent sa fatigue, comprend ses maux, touche à sa solitude. Ce qu'elle dira et ce qu'elle laissera glisser hors de sa vue, cependant, est encore indéfini.

Sa seule certitude reste qu'elle ne la laissera pas ressentir cette solitude bien longtemps et qu'elle remédiera à cette situation.


Revenir en haut Aller en bas
Holly K. West
avatar

jetons : 38
feat. : Josephine Montilyet, Dragon Age
liens utiles : Portrait
Relations
Missives
Parcours

crédit : Moi-même

employé(e) d'érèbe
employé(e) d'érèbe
http://fantasmagorie.forumactif.org

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Lun 8 Juin - 23:39


Rares étaient les personnes qui se permettaient des gestes aussi familiers envers Holly. Les salutations se résumaient, la plupart du temps, à des poignées de main, voire à une bise déposée, furtivement, sur la joue. Mais jamais à une étreinte aussi spontanée que celle que lui offrait la Russe et qu'Holly lui rendit, toute pudeur envolée. Auprès d'Anya, Holly se détendait, abandonnait le masque de perfection que son travail lui exigeait de porter.

Elle redevenait Holly K. West, la gamine née dans le quartier Noir, enfant aux genoux cagneux, débrouillarde, parfois crasseuse mais toujours polie.

Quand l'accolade fut rompue, Holly capta du coin de l'oeil quelques regards intrigués dont elle ne tint pas rigueur. Les gens pouvaient ruminer des rumeurs à son sujet, peu lui importait. Anya avait toute son attention.

« Oh, la routine quotidienne d'une femme de chambre ordinaire. J'ai eu droit au gratin habituel. Des clients insatisfaits, des divas exigeant des désirs impossibles à assouvir... Où voulait-il qu'on trouve assez de chocolat au lait pour remplir un bain ? Un bain au chocolat... Je devrais écrire un livre avec toutes les exigences les plus folles que j'ai pu entendre. »

Un rire échappa à Holly, plus dû à la nervosité qu'à l'incohérence même qu'elle rencontrait parfois à son travail. La jeune femme replaça quelques mèches folles échappés de son chignon. Du bout des doigts elle frotta ses yeux; des cernes marquaient son visage, témoins du travail qu'elle menait ces derniers jours.

« Parfois ce travail me fatigue. Beaucoup. Pas que physiquement, mais... moralement. Mais je ne peux pas me permettre de prendre des congés. Je n'ai personne pour payer les factures. Par tout hasard, Wednesday, tu ne chercherais pas un employé dans ton cabaret ? Un travail simple. »

Elle ne risquait rien à demander.
Revenir en haut Aller en bas
W. Anya Reznikova
avatar
You can run, but you can't hide.
jetons : 379
feat. : Red - Transitor
pouvoir : Mind Walk
modératrice - membre d'hélios
modératrice - membre d'hélios

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Mar 9 Juin - 19:00




Un bain au chocolat?

Elle ne pouvait pas être sérieuse. Mais elle l'était – et c'est bien ce qui ajoutait au ridicule de cette situation. Incrédule, Wednesday se permit un petit rire, une main sur le front. Elle secoua doucement la tête. Réellement, Holly en voyait de toutes les sortes, à l'Olympus – ceci accentué par le fait qu'elle définissait le tout comme étant de routine.

Le plus surprenant, par contre, ne fut pas cette histoire, mais le grand découragement dont fit preuve Holly quelques secondes ensuite, avouant à quel point son travail la drainait.

Anya était fatiguée, certes, mais ça n'était rien de comparable, et la vision d'Holly aussi affligée, aussi épuisée, était assez pour démolir quiconque. Elle avait l'habitude de la voir bien vivante, bien souriante et énergique – si bien que de sentir sa fatigue, de tracer ses cernes de ses yeux, de voir dans son regard de brume une teinte aussi vide…

▬ Oh, Holly, there would always be a place for you in the Amaranthine if you wanted one. I'd be honored to have you as an employee – and we're always looking for some staff.▬ Oh, Holly, l'Amaranthine aura toujours une place pour toi si tu en veux une. Je serais honorée de te compter dans mes employés – nous sommes toujours à la recherche de nouvelles têtes.

Anya se remémore une conversation qu'elle a eue, quelques jours à peine plus tôt, avec Jane. Ne lui avait-elle pas dit qu'elle allait commencer à déléguer certaines de ses tâches? D'avoir plus d'employés – et de les payer, évidemment, mais les problèmes monétaires n'avaient jamais été un problème – était probablement une des meilleures choses à faire afin d'y arriver.

Et Holly devait être la personne à qui elle accordait le plus de confiance, autant pour sa sincérité, mais aussi par le dévouement certain qu'elle attribuait, peut-être bien inconsciemment, au travail qu'elle menait.

▬ You wouldn't have to work so much, and I would pay you well. We have the means to do so at the Amaranthine, and we are quite flexible when it comes to schedules. You could take time for yourself.▬ Tu n'aurais pas à travailler autant, et je te paierais bien. Nous avons les moyens de le faire, à l'Amaranthine, et nous sommes assez flexibles pour les horaires. Tu pourrais prendre un peu de temps pour toi.

Wednesday ponctue ses dernières paroles d'une main sur l'épaule de sa grande amie, son regard planté dans le sien – un contact qui se veut rassurant.

▬ As for the work itself… It depends on what you would want to do. If you don't want to deal with clients, you could assist with the cleaning before the cabaret opens.▬ Pour ce qui est du travail en lui-même… Ça dépend entièrement de ce que tu veux faire. Si tu ne veux pas avoir à faire aux clients, tu pourrais aider dans le nettoyage, avant que le cabaret n'ouvre.

Un soupir – un rire, peut-être, plutôt sarcastique, secoue doucement ses épaules. Elle pince les lèvres un instant, sa tête se penchant, un air compatissant au visage.

▬ But I'm guessing you would be tired of cleaning after all these hours you spent in the hotel. You could be a waitress, or help with the administration, or work at the reception desk; sell some tickets. Anything goes, as long as it suits you.▬ Mais j'imagine que de nettoyer t'embêterait, après toutes ces heures passées dans l'hôtel. Tu pourrais être une serveuse, ou même aider avec l'administration… ou travailler à la réception, afin de vendre les billets. Tout me va, tant que ça te va, à toi.

Elle n'aurait pas pu être plus sincère. Pour Holly, elle aurait tout fait, si c'était pour la voir mieux qu'elle ne l'était maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Holly K. West
avatar

jetons : 38
feat. : Josephine Montilyet, Dragon Age
liens utiles : Portrait
Relations
Missives
Parcours

crédit : Moi-même

employé(e) d'érèbe
employé(e) d'érèbe
http://fantasmagorie.forumactif.org

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Sam 13 Juin - 0:50


Holly papillonna des cils, incrédule.

Les mots de Wendy l'abreuvaient, assoiffée qu'elle était de bonnes nouvelles et d'espoir. Son désir de changer de métier n'avaient été que des paroles sans lendemain, que la jeune femme avait lancé au détour de la conversation sans réfléchir. Avec cette bonté qui la caractérisait, du moins aux yeux d'Holly, la Russe lui tendait une main secourable. Lui proposait de rendre réel ce désir, de lui donner corps.

Holly enserra les mains de Wednesday entre les siennes. Son regard brillait, allumé d'espoir. La vie regagnait le corps de la jeune femme, reléguant le désespoir et la fatigue dans un coin.

« Tu le ferais ? Vraiment ? Ce serait un rêve Wendy, un rêve... »

Holly dut s'interrompre, le temps de s'écarter en se mettant à la droite du rayon, laissant passer une cliente empressée. La brève interruption n'avait, en rien, douché sa jovialité.

« Tu sais, je mens à ma famille au sujet de mon métier. Je leur fais croire que je suis réceptionniste à l'hôtel. Alors, si je pouvais le devenir au sein de ton casino, ce serait d'une pierre deux coups. Je m'épanouirais, tout en ne vivant plus dans le mensonge. Je pourrais leur dire exactement ce que j'accomplis sans craindre de leur faire honte. »

Le sourire de Holly rayonnait, exhibant des dents blanches, presque étincelantes en contraste avec sa peau hâlée. La jeune femme relâcha les mains de son amie. Elle sautillait presque sur place, tant l'excitation l'avait gagné. Elle porta ses doigts à ses tempes, tenta de reléguer son excitation en respirant graduellement.

« Mais je ne dois pas m'emporter, rien n'est encore fait. Oh, et puis, je souhaite faire cela dans les règles. » Le visage d'Holly avait pris un air grave. La jeune femme leva un index pour appuyer ses propos. « Même si nous sommes amies, je ne veux aucun traitement de faveur. Je veux passer les entretiens comme tout candidat, avec les mêmes critères. »

Si Holly tenait bien à une chose, c'était de jamais céder à la facilité.
Revenir en haut Aller en bas
W. Anya Reznikova
avatar
You can run, but you can't hide.
jetons : 379
feat. : Red - Transitor
pouvoir : Mind Walk
modératrice - membre d'hélios
modératrice - membre d'hélios

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Sam 13 Juin - 9:28




Elle n'a lancé ça que pour le lancer, comme si elle envoyait une bouteille à la mer, sans savoir si elle se rendrait à quelqu'un, si le moindre appel à l'aide serait entendu. Sa réaction le prouve: autant que dans son air surpris que dans sa réaction, celle qui suit, ensuite.

Cette Holly qu'elle connaissait si bien qui refaisait surface spontanément, ses mains s'emparant des siennes, faisait renaître un sourire sur son visage – ce sourire si plein d'affection, une mère contemplant son enfant, une touche amusée naissant au coin de ses lèvres. Ça fait du bien de la revoir comme ça. Et si ce changement pouvait l'aider à ne plus ressentir la fatigue l'accablant en travaillant à l'Olympus, c'était bien le moins qu'elle peut faire.

Un rêve, répète-t-elle, laissant planer l'espoir. Un rêve qui, en son pouvoir, ne le resterait pas bien longtemps.

Elle se surprend à tourner brièvement le regard vers la cliente qui passe, derrière elle, et réussit à pousser son panier – elle l'avait très négligemment laissé au milieu de l'allée – hors du chemin de celle-ci avant que son caddie ne l'écrase.

Et la voilà repartie, s'expliquant avec hâte, optant pour le poste de réceptionniste – mais oui, pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt? – qu'elle lui avait proposé, stipulant qu'elle pourrait ainsi arrêter de mentir à ses parents sur son emploi et avoir un meilleur emploi. Oh, Holly.

Pourquoi mentir quand on travaille si fort? Pourquoi mentir quand qu'importe ce qui arrive, ses parents seraient fiers d'elle, tant elle a accompli?

Mais qu'Anya savait-elle réellement d'eux que des mémoires données par un esprit qui avait si peur de décevoir?

Que savait-elle, si ça n'était que de l'expérience des autres, de ses propres mémoires disséminées, de la notion de parent?

Un pincement de cœur prend l'espionne par surprise, puis la pensée soudaine de cette fille qui, deux semaines auparavant, s'était incrustée au plus profond de ses mémoires, lui laissant un goût désagréable en bouche, l'ombre d'un frisson parcourant son échine. Elle balaye la pensée de son esprit, se focalisant sur la joie soudaine et contagieuse d'Holly, redonnant espoir, atténuant ces faibles incertitudes.

Mais la voilà qui se calme, qui reprend contenance, se délaissant des mains de son amie alors que celle-ci écoute, bien attentivement, les folles fabulations de son esprit fébrile, puis ses paroles qui éclatent contre la banalité du supermarché, son visage plus solennel, soudain.

Et Wednesday approuve d'un hochement de tête ses dires.

▬ Of course. And I wouldn't do any less for you: Everything will be done as it should be done.▬ D'accord. Je n'en aurais pas fais moins pour toi : tou t sera fait dans les règles.

Bien sûr. Holly ne faisait jamais dans la facilité. Elle avait tout gagné avec le travail, et c'est cette ferveur qui montrait sa force, c'est ce dévouement qui avait bâti son caractère.

C'était tout à fait redevable.

Et cette pensée aussi simple de vouloir faire comme tout le monde, de passer tous les tests, de passer toutes les entrevues sans aucun traitement de faveur montrait en tout point ce qui était à admirer chez cette femme.

Ce qu'Holly ignore, ce qui reste dans l'ombre, c'est qu'Anya aurait pu l'engager sur-le-champ, sans même avoir besoin de la passer en entrevue, car elle savait déjà tout, tout d'elle, et la savait déjà bien qualifiée pour qu'importe ce qu'elle lui lancerait à l'Amaranthine.

▬ The Amaranthine certainly isn't like the hotel or the casino. It might be a shock at fist. It's much smaller, but it does miracles on the staff's fraternity. I'm sure they will all like you.▬ L'Amaranthine n'est certainement pas comme les grands hôtels ou les casinos du centre ville. Ça te fera peut-être un choc, au début. C'est beaucoup plus petit, mais c'est ce qui fait des miracles quant à la fraternité trouvée au sein de l'équipe. Je suis certaine qu'ils vont t'adorer.

Mais, franchement, qui pourrait bien la détester, mis à part ceux qui, dans un élan d'inanité, proclameraient encore, telle une chanson trop longtemps entendue, que les Noirs sont inférieurs? Holly est une perle, tout simplement, et ceux qui s'arrêtaient à son teint manquaient tant de choses, beaucoup trop de choses. Wednesday reprend son panier d'à terre, histoire qu'il ne soit pas de nouveau dans le chemin – les pauvres clients du supermarché avaient parfois les nerfs à fleur de peau pour très peu.

▬ When would you be free to come for an interview?▬ Quand serais-tu libre pour un entretien?



Revenir en haut Aller en bas
Holly K. West
avatar

jetons : 38
feat. : Josephine Montilyet, Dragon Age
liens utiles : Portrait
Relations
Missives
Parcours

crédit : Moi-même

employé(e) d'érèbe
employé(e) d'érèbe
http://fantasmagorie.forumactif.org

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Jeu 18 Juin - 21:52


« Bien au contraire, je me sentirais plus à l'aise dans une... » Holly chercha le mot adéquat mais, ne le trouvant pas, opta pour un substitut. « Entreprise de moins grande envergure. La pression y est souvent bien moindre, et l'ambiance beaucoup plus détendue. Je connais, en plus, déjà quelques têtes. Comme Luke. Je me demande comment il prendra la nouvelle si je suis prise. Il va sûrement faire mine de se plaindre parce que, désormais, je pourrais l'ennuyer tous les soirs après le travail. »

Si Holly rejoignait l'Amaranthine, on allait la voir, plus qu'à son habitude, accoudée au bar après la clôture pour discuter Elvis Presley avec le barman.

La jeune femme fit signe à la Russe de déposer son panier à provisions dans son chariot. Après tout elles pouvaient discuter tout en continuant leurs emplettes. Poussant le chariot de métal, Holly bavassait en véritable pie. En présence d'une amie, elle se laissait aller à plus de naturel et la perspective d'un avenir plus prometteur lui déliait la langue.

« Je suis de repos dans deux jours. Je ne sais pas si ça peut concorder avec tes disponibilités. Enfin, c'est peut-être déplacé ce que je vais demander mais... Qui s'occupera de mon entretien ? Le savoir m'aiderait à, je ne sais pas, peut-être moins stresser. J'ai l'impression d'être redevenue une petite élève qui doit passer ses examens. »

Tendant le bras, Holly agrippa un sachet de farine. Si elle réussissait à décrocher cet emploi, elle se promettait de confectionner des gâteaux à offrir à ses futurs collègues. Un premier contact devait toujours se faire en compagnie de nourriture – ça renforçait les liens.
Revenir en haut Aller en bas
W. Anya Reznikova
avatar
You can run, but you can't hide.
jetons : 379
feat. : Red - Transitor
pouvoir : Mind Walk
modératrice - membre d'hélios
modératrice - membre d'hélios

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé Dim 21 Juin - 4:17




Holly soulève un point intéressant dans ses réflexions. Dans un endroit plus petit, tout paraît plus chaleureux, puisque tous se connaissent mieux et l'ambiance est meilleure. Elle connaissait, d'ailleurs, déjà quelques employés, bien qu'occasionnels, qui travaillaient à l'Amaranthine, comme Luke, malgré qu'il ne passe que parfois, dorénavant, pour donner un coup de main. Malgré cela, Wednesday rit à la remarque d'Holly, connaissant bien les petites manies de Fox, mais bien peu, en comparaison à tous les autres.

C'était frustrant, certes, mais un défi comme un autre.

Anya était soulagée. Si elle n'avait pas de mal à s'adapter, elle serait déjà moins stressée, et pourrait mieux dormir. Elle serait en forme. Elle la retrouverait certainement, cette Holly débordante de joie, cette petite Holly si précieuse à ses yeux. La chanteuse dépose son panier dans celui de sa comparse, toutes deux continuant de marcher, elle, toute souriante, s'amusant à capter les pensées diverses qui animaient l'esprit de la jeune femme. Des gâteaux? Elle connaît déjà d'éventuels heureux.

Holly est si mignonne.

▬ It's not inappropriate at all – usually I do the interviews myself, although surely it would be best if it was someone else, considering that I easily could be biased. Even though I know how to be objective.▬ Ce n'est pas approprié du tout – habituellement, je fais les entrevues moi-même, mais ce serait peut-être mieux si c'était quelqu'un d'autre, considérant que mon jugement pourrait facilement être biaisé. Même si je sais être objective.

Elle s'empare d'un sac de crevettes congelées, les déposant dans son panier.

▬ Charlie could take care of it. You've seen him a few times, if I recall correctly. You don't have to worry – he's a good boy.▬ Charlie pourrait s'en charger. Tu l'as déjà vu quelques fois, je crois. Tu n'as pas à t'inquiéter – il est gentil.

Il était, après tout, un des plus anciens employés de l'Amaranthine. Certes, il n'était pas lui-même réceptionniste, mais pour une entrevue, pour voir la motivation des futurs employés et pour juger de leur compétence, il était parfait. Son impartialité viendrait certainement s'ajouter à sa grande honnêteté – bien qu'il n'était pas encore sorti, comme plusieurs Américains, d'une certaine idéologie raciste toujours bien ancrée, malgré ses incertitudes face aux propos plus salés de son père face à la chose. De ce côté, il se montrait beaucoup plus indulgent que certaines personnes à ce sujet. Les Noirs sont, après tout, des individus comme d'autres, et après la Seconde Guerre mondiale, on avait bien vu que de condamner un peuple entier était dérisoire.

Wednesday aurait tout de même le dernier mot sur la chose, se fiant surtout à ce qu'elle aura vu des yeux de son barman, au creux de ses mémoires.

Elle n'a cependant aucun doute sur le résultat. Holly est à 95% assurée d'avoir le poste de réceptionniste. Mais ça, elle n'a pas besoin de le savoir, si ça peut la rassurer.

▬ I can't say I'll be off in two days, but I always have time for you. I'm sure I could squeeze you somewhere in my schedule – or Charlie's, if you're not comfortable with me interviewing you.▬ Je ne pourrais pas dire que je serai en congé d'ici deux jours, mais j'ai toujours du temps à te consacrer. Je suis certaine que je pourrais faire de la place pour toi quelque part dans mon horaire – ou celle de Charlie, si tu préfères que je ne sois pas celle qui se charge de l'entretien.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova rédigé


Revenir en haut Aller en bas
 

Lost in the Supermarket ✘ W. Anya Reznikova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Beta Test The Lost Planet: Red Zone par XTrophx
» Lost Planet 2
» Let's Go Island - Lost on the Island of Tropics
» LOST WORLD DX
» LOST Lock et Ben

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble & Decadence  :: Bella Mia Center-