Partagez | 
 

 le temps des cerises est mort, le diable est dans le corps [fini j'crois]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shéhérazade
avatar
jetons : 10
employé(e) d'érèbe
employé(e) d'érèbe

le temps des cerises est mort, le diable est dans le corps [fini j'crois] rédigé Dim 7 Juin - 22:16


shéhérazade
―― informations basiques ――
——— attaque ———
   ★★★★★★★★★★


   
——— défense ———
   ★★★★★★★★★★


   
——— popularité ———
   ★★★★★★★★★★


   
——— controle ———
   ★★★★★★★★★
NOM - inconnu jusqu'à ce jour
PRÉNOM - shéhérazade
SURNOM - mademoiselle chance - le djinn, le génie, etc
AGE - 20 yo
NÉ(E) LE - 06/02
NATIONALITÉ - américaine
ORIENTATION SEXUELLE - hétérosexuelle on se pose pas de questions
SITUATION FINANCIÈRE - bonne
SITUATION MARITALE - célibataire


GROUPE DESIRE - érèbe
RÔLE/POSTE/METIER - trafiquante d'hydre et de rêves


POUVOIR - réalisatrice de vœux
DESCRIPTION - A la manière d'un génie, Shéhérazade peut exaucer tes vœux les plus fous. Mais contrairement à de la vraie magie, son pouvoir semble manipuler quelques pièces du destin afin de mener à une finalité dans la durée. Pour simplifier ; si quelqu'un souhaite la richesse, elle arrivera avec un peu de temps, souvent par un concours de circonstances heureuses. Shéhérazade choisi les vœux qu'elle souhaite exaucer et peut refuser. Certains vœux ne se réalisent pas ; pour des raisons qu'elle ne connait pas. Elle ne peut pas réaliser ses propres vœux ou les vœux trop peu intenses.
Elle fait souvent payer très cher le souhait.
FRÉQUENCE DE PRISE DE L'HYDRE - une dose suffit afin de réaliser cinq vœux
―― qui suis-je ――
HISTOIRE - Elle voudrait louer le ciel manger les nuages éplucher la lune du bout de ses ongles pleins de vernis écaillé. Elle voudrait chanter se perdre dériver molester perdurer et puis s'en aller.

Pour l'instant elle a surtout le pouce levé vers le ciel et une chevelure trop rouge qui bat ses omoplates maigres. On aperçoit son soutien-gorge et une épaule dénudée. Elle a le regard bourré de vie et d'espoir. Dix milles fois trop d'espoir, tellement qu'elle en aurait chopé des escarres. Quelques notes de guitare vogue sur le bout de ses lèvres. Elle porte une robe trouvée en fripe ; vieille de quatre décennies pleines de plis maintenue par un bout de corde abîmée. Un truc qui lui ressemble bien.
Mal fagotée, mal née, mal grandie, mal finie, mais bel et bien disparue avec les dernières heures de la nuit.
Une voiture s’arrête sur le bas-coté dans un crissement de fin du monde.

« Je vous amène où ?
- Là où vous allez. 
- Las Vegas, ça vous va ?
- Parfait. » Pour peu que je me casse d'ici.

Et les paysages défilent derrière la vitre pleine de la poussière des longues routes de l'Alabama. Elle en peut plus, de toute cette poussière qui valse l'enveloppe l'enserre et l'étouffe. Elle l'espère enterrée avec cette petite maison au toit aussi bleu que ses cheveux sont devenus rouges.
Là.
Juste là.
A jamais.

« Tu t'appelles comment ?
- Shéhérazade. » Elle a l'assurance de celle qui ment.

Elle a dormi une bonne partie du trajet ; son vieux sac usé serré entre ses bras blancs. Les lumières de Las Vegas lui sont jetés au visage comme une vague sur la grève qui l'emportera à jamais. Elle cligne des yeux, aveuglée et tout lui saute à la gueule. Elle a quitté la poussière pour enfin toucher les étoiles. Alors pour la première fois de sa vie, ça y'est.
Elle est tombée amoureuse.

La lune était rousse.  



   
MORAL -

La plupart des célébrités de Vegas avaient deux points en communs.
Ils avaient défrayés la chronique du jour au lendemain.
Puis ils avaient côtoyé Shéhérazade.


Shéhérazade a vingt ans, maintenant.
C'est pas long, vingt ans, pourtant elle a l'impression qu'ça en fait cent. Un demi-siècle pour écumer l’Amérique ; un autre à tenir des âmes du bout de ses doigts blancs. Elle est la partisane des grandes fortunes et l'oreille des désespérée.
Un jour elle prend ta main un instant et comme une caresse sur le détonateur ça explose en milles morceaux. Tu pourras croire qu'elle dissipe l'univers d'un éclat lunaire, que c'est la femme de ta vie ; et le temps de penser tout ça qu'elle se sera déjà enfuie. Tu verras plus qu'une tache rouge sur ta rétine, comme quand petit tu regardais le soleil trop longtemps. Elle finira par t'aveugler et tu la laisseras filer entre les mailles d'un filet qui s'appelle la mémoire.

Elle a la lippe aussi rouge que ses cheveux et le minois qui rit trop grand. Ses petites manies te renverseront.

Elle sera un peu partout où est semé le trouble. Accoudée au bar, fumée sur le toit, pièce de monnaie jetée dans une fontaine, glaçon dans un verre de martini, agrippée à ton bras près de la machine à sous, disparate et pourtant étrangement là. Puis tu la retrouveras, enroulées dans tes draps de coton. La lumière plongera entre ses deux omoplates et épousera le creux de son dos, comme les milles matins avant celui-là.
Corps nu, âme toujours revêtue.

Shéhérazade vit en tête-à-tête avec ses clopes sa solitude des livres qui sentent bons et de vieux vinyls qui s'entassent dans son petit appartement. Elle piste des fantômes, se sert un nouveau verre de rhum ; compte jusqu'à cent et danse sur des notes de saxophone. Elle est imprévisible et piste les sensations fortes. Elle est un coup femme ; un coup gamine aux manières maladroites, elle cassera tous tes verres en cristal et s'excusera en dansant d'un pied sur l'autre. Elle a le mot qui casse ; la syllabe amère ; la défense facile. Un poil d’égoïsme dans un caractère déjà bringuebalant. Et beaucoup de contradictions pour un si petit bout d'humain.

Elle vogue quelque part entre les années 30 et notre époque, se coiffe de façon invraisemblable et porte des robes qui flottent. Elle susurrera des histoires un peu ironiques un peu amères un peu mystères ; et tu te perdras dans ses grands yeux écarquillé ou sur l'écume de ses lèvres.

Au croisement des formes abstraites et des rêves éveillés ; ton vœu sera exaucé.


   
TAILLE - 172 cm
POIDS - 53 kg à peine
CORPULENCE - fine
CHEVEUX - très long
PEAU - sélénite
YEUX - bleu foncé
STYLE - vintage
PARTICULARITÉ - cicatrice sur l'omoplate droite
feat. Ariel ; Disney

je dessine et j'aime pas les épinards

   
Revenir en haut Aller en bas
W. Anya Reznikova
avatar
You can run, but you can't hide.
jetons : 379
feat. : Red - Transitor
pouvoir : Mind Walk
modératrice - membre d'hélios
modératrice - membre d'hélios

Re: le temps des cerises est mort, le diable est dans le corps [fini j'crois] rédigé Lun 8 Juin - 1:50


validation !
――félicitations ! ――

Prrprrprr. Coucou, toi. ♥️

J'adore le concept de ton personnage. Elle a la classe, Shéhérazade!

Pis une vendeuse d'Hydre chez Érèbe, avec un pouvoir comme ça, quoi, c'est genre. Wouah. Personnage parfait pour ce groupe!

Allez, amuse-toi bien parmi nous, au plaisir de croiser ta plume le temps d'un rp! :luv:

Liens utiles :

www - bottin des avatars
www - bottin des pouvoirs
www - fiches de relation
www - boîtes aux lettres
www - journaux intimes
www - demandes de rp
www - boutique
www - banque




Revenir en haut Aller en bas
Shéhérazade
avatar
jetons : 10
employé(e) d'érèbe
employé(e) d'érèbe

Re: le temps des cerises est mort, le diable est dans le corps [fini j'crois] rédigé Lun 8 Juin - 2:32


Ihi merci beaucoup pour la validation hyper rapide ♥♥ c'est trop cool, et au plaisir de RP ensembles également à l'occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: le temps des cerises est mort, le diable est dans le corps [fini j'crois] rédigé


Revenir en haut Aller en bas
 

le temps des cerises est mort, le diable est dans le corps [fini j'crois]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble & Decadence  :: Acceptés-