Partagez | 
 

 Metal ain't shit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ironheart
avatar

jetons : 10
feat. : Gajeel Redfox
pouvoir : Metal Supremacy
administrateur - sous-directeur d'érèbe
administrateur - sous-directeur d'érèbe

Metal ain't shit rédigé Lun 27 Avr - 22:06


78
——— attaque ———
★★★★★★★★★★



——— défense ———
★★★★★★★★★★



——— popularité ———
★★★★★★★★★★



——— controle ———
★★★★★★★★★★
——————  basics ——————

NOM - Jekins
PRENOM - King
SURNOM - Ironheart, Steel, 78, Mr.Iron
AGE - 27 ans
NE(E) LE - 19/11
NATIONALITE - Américain
ORIENTATION SEXUELLE - Le pognon, et les femmes.
SITUATION FINANCIERE - assez riche


ENTREPRISE - Érèbe
ROLE/POSTE - Sous-directeur | Patron du Gizah


POUVOIR - Metal Supremacy
FREQUENCE DE PRISE DE L'HYDRE - deux fois par an
DESCRIPTION - Ce pouvoir permet de changer son corps en métal, d'en produire. Il est inutile d'attaquer avec du métal celui qui use de ce pouvoir, en plus de ne pas pouvoir lui faire mal, le métal lui sert de nourriture. Le métal a pour cette personne un goût et une odeur.
Let us bath in coins
HISTOIRE - Crunch. Crunch.
La pointe est un peu rouillée. La rouille a toujours eu un goût bizarre. Comme le sang. La faute au fer sans doute. Par contre l’acier, c’est bon. Un vrai met de soldat ! De manière sonore, tu avales la pointe de la lance que tu as coincée entre tes dents.

 « On t’a pas brieffé sur ton adversaire le nouveau ? Merci pour le repas ! »

D’un coup sec, tu arraches le manche métallique des mains de l’homme en face de toi, habillé en centurion romain. Le centurion n’a pas l’air très à l’aise, au milieu du colisée. Après une longue inspiration, ton poing s’envole, gris et brillant, dans la cuirasse dorée, pliant ton adversaire en deux au sol. La foule sur les gradins hurle. Mais tu sans ce qu’elle veut vraiment. Être sport ? Le laisser se relever ? Pas pour toi. Sans considération pour le gladiateur qui venait dans le colisée pour la première fois, tu mets ton pied sur son épaule, tandis que ta jambe se change en un pieu de métal, clouant littéralement le pauvre bougre au sol. Théâtralement, ton bras se lève, devenant bientôt une épée métallique. Il s’abat sur la nuque de l’autre. Au moins il aura eu la décence de ne pas demander grâce. La foule exulte. Bande de merdes.  Une hôtesse en bunny girl vient d’entrer dans l’arène, avec un micro, annonçant le vainqueur. Jamais tu n’as laissé quelqu’un que tu avais battu vivre. On ne t’appelle pas Ironheart pour rien. La pitié n’est pas une qualité dont la vie t’a doté. Pas dans l’arène.
***
Depuis que tu es petit, tu vis à Vegas. C’est ta ville ici, aussi loin que tu t’en souviennes, tu as vécu dans le coin. Ton père ? Cliché : absent, assez friqué pour envoyer de l’argent chaque mois, pas assez intéressé pour s’occuper de ta mère qui pleure toute seule certaines nuits. Ta mère ? Rien à dire, c’est une ménagère classique, sauf qu’elle bosse un peu, comme serveuse dans un resto du coin. Apparemment tu as des origines sioux par elle. En tout cas, ça sert d’excuses aux autres gosses, quand ils se battent avec toi, si tu gagnes. T’as toujours été doué pour deux trucs. La bagarre, et les maths. Tout le contraire de ta maman. D’aussi loin que tu te souviennes, tu faisais les comptes pour elle, c’est toi qui gérait l’argent de la maison. Tu voulais pas de jeux quand tu étais petit, juste un ballon pour faire du football te suffisait. Ton pote Jack arrêtait pas de te dire que le football c’était pas ça, mais c’est pas parce que ces cons d’européens appellent le soccer football que c’est la vérité. On est américain, on a gagné la guerre. On a raison. Tu sais pas trop ce que faisait ton padre pendant la guerre. Tu es né en 1937, mais tu te souviens de rien avant 45. Pas de cicatrices, mais il parait que tu as fait une mauvaise chute. Sale histoire hein. A part Jack, ami est un terme que tu as jamais vraiment appliqué. Quand tu as eu l’âge, tu es parti étudier en Californie, parce que Vegas c’est surtout plein de futurs croupiers et de gogo-danseuses en devenir. Toi tu vois plus grand. À Vegas, tu étais le boss, le roi, le shah. À LA, tu es juste un étudiant moyen. Mais tu as quand même réussi à devenir comptable. Expert comptable pardon, rien à voir. T’es le boss des comptables, compter ça te connait, jusqu’à 12,000,000,546 au moins. De retour à Vegas diplômé, tu as postulé un peu partout, mais c’est Érèbe qui t’a pris. Le nom, tu l’avais déjà vu. Apparemment ton paternel y a bossé. Mais tu t’en carre de ce mec. Il est même pas venu à l’enterrement de ‘Ma. Jusqu’à ses derniers moments, la pauvre a espéré le revoir, et elle a continué à répéter qu’il fallait pas lui en vouloir, qu’il travaillait dur pour vous. Très objectivement, si tu le vois, tu lui casses le nez, c’est ça le plan. Et après tu le traines sur la tombe de sa femme, qu’il chiale un bon coup. Il chialera du sang s’il le faut.
On t’a embauché comme expert comptable. Et au bout de deux jours, tu es allé voir ton boss, le patron de l’Olympus. En fait, dans les comptes y’avait des irrégularités, mais ça tu t’en carrais, il fallait faire de la thune. Non, ce qui t’as interpelé, c’était le nombre d’accidents du travail, et le fait de voir revenir le sigle "HYDR" souvent. Genre tu vas pas faire l’association avec l’Hydre, la drogue qui fait fureur sur le marché en ce moment. À laquelle tu touches pas, t’es un gars qui aime le vice, mais les trucs pyschés comme ça, tu t’en passes. Quel sale con ce mec. Encore aujourd’hui, tu le hais.

« Je suis ravi que vous veniez me voir à propos de ça, plutôt que d’aller demander à un de vos collègues. Prenez un café. Cependant, je vous paye pour que vous validiez nos comptes, pas pour que vous les contestiez. Mais puisque vous demandez, et que vous êtes le fils de cette personne, je crois que je ne peux pas ne pas vous répondre, il m’en coûterait. Nous produisons l’Hydre. Et nous la vendons. Et elle est à gagner comme lot de luxe dans nos casinos, que ce soit au Monte Carlo ou à l’Olympus que je dirige. Vous allez voir par votre travail comme ça rapporte. Pour les accidents du travail, c’est lié. Vous voyez, nous donnons des combats de gladiateurs dans le Colisée. Et bien ce sont des employés du casino, ou bien des gens qui se sont trop endettés auprès d’Érèbe... »

La suite de son discours tu t’en souviens plus, parce qu’en fait le café était drogué. Tu t’es réveillé une aguille dans le bras, dans une cellule. Tu le savais pas, mais c’était sous le colisée. Cet enculé t’avais drogué, avant de t’injecter de l’Hydre, et comptait t’utiliser pour satisfaire les clients les plus fortunés.
Le jour, le Colisée de l’Olympus est le lieu de spectaculaires combats d’acteurs, figurants. La nuit, les gens embêtants pour le casino sont envoyés à la boucherie face à des gens dont la seule fonction est de faire des combats, et de les gagner. Les vrais gladiateurs.
Ce soir là, celui qu’on appellerait bientôt Ironheart était supposé se faire décimer par un pro, qui utilisait un cimeterre. La plupart des gladiateurs prennent de l’Hydre, pour faire de la pub en rendant les combats spectaculaires. Celui-là pouvait faire grossir de manière démesurée les objets qu’il tenait.
La faute à pas de chance pour lui, et pour l’autre enfoiré qui observait, assis dans un trône parmi les spectateurs, l’Hydre qu’on t’avait injectée t’as sauvé. Lorsqu’il a abattu son arme géante sur toi, tu as cru mourir. Mais en fait non, ça allait, pas une égratinure. En fait le métal s’était cassé sur toi, et là où tu aurais du être découpé, tu étais gris. En métal. Voilà, le métal ne peut plus te faire de mal. Tant que tu as de l’Hydre.  Le mec en face de toi, tu l’as tué.  Après, tu as essayé de balancer la lame cassée sur le directeur, mais il t’a stoppé avec son pouvoir.

« Puisque cet homme a prouvé sa valeur dans le Colisée, il vivra ! Cependant attention à ne pas tourner tes crocs vers le ciel. Tu es un serpent, tu ne peux pas voler avec les dragons. »

Vieux con avec tes métaphores de merde.
Quelques années plus tard, tu es l’un des gladiateurs qui a le plus de succès. Même dans l’entreprise, on t’appelle Ironheart. Bah, tu aimes autant, ton vrai nom te rappelle ton paternel.
En 60, tu as été muté au Monte Carlo, loin de l’autre, et tu as rencontré ton mentor. Le boss. Il a dit qu’il t’avait vu dans l’arène, qu’il avait vu ton boulot. Que tu méritais mieux qu’un job de comptable, qu’un job de gladiateur. Depuis le siège d’Érèbe, tu as dirigé pendant deux ans la construction d’un nouveau casino, dont tu serais le patron. Clairement, le boss t’a donné les ailes qui font du serpent un dragon. Chose que tu as fait remarquer à l’autre "Maintenant que je suis dans le ciel, je crois que je vais manger les dragons un peu trop cons.", que tu lui as dit. Il a bien compris, et c’est assez électrique entre vous deux. Ta vie depuis ? Faire du Gizah un meilleur casino que l’Olympus. Et pour bien lui faire comprendre, tu as obtenu du boss d’organiser des combats dans ton casino aussi. C’est là que tu participes. Ta place, tu l’as prise de force. Tu la garderas avec plus de force.
MORAL - Au nom du profit nous nous rassemblons, pour faire de l'argent à Érèbe nous obéissons.
Comme beaucoup d'employés de l'Entreprise, Ironheart est motivé par l'argent, attiré par ce qui brille. Il a par contre eu l'intelligence de se mettre du côté de la barrière qui fait effectivement de l'argent à Vegas, du côté des casinos. Assez brutal, il est plutôt arrogant, ayant pris son poste de sous-directeur par la force. Il a débuté dans l'Entreprise comme combattant pour l'amusement des clients la nuit, et comme expert comptable le jour. Avide, il est loin d'être avare, tant il aime étaler la fortune qu'il a déjà amassé, convaincu qu'il va continuer à la faire grossir. Des trois patrons des casinos d'Érèbe, il est donc le plus récent, ayant gagné ce statut il y a deux ans avec l'ouverture du Gizah. Vis à vis de ses deux seniors, il éprouve une once d'admiration pour l'un, et une sourde haine pour l'autre. Le boss de l'Olympus lui en a fait bavé chaque soir où il combattait, tout ça parce qu'Ironheart passe pour un fils à papa. Une haine réciproque donc. Rancunier, jamais Iron n'ira parler à son collègue s'il ne vient pas lui parler. En outre, il est possessif. Gizah est son bébé, et doit être meilleur en tout point que les deux autres casinos, pour plaire au Boss. Le Boss est la seule personne en qui Iron a une aveugle confiance, il le connait depuis longtemps, lui voue une obéissance totale.
Il a en horreur les aiguilles, si bien qu'il refuse de prendre l'Hydre par injection. Au lieu de ça, il a des petites gélules chez lui, il en prend une tous les six mois, et il est à nouveau bon pour manger des clous. Il en prend depuis qu'il est entré à Érèbe, si bien qu'on ne sait pas trop dans l'Entreprise comment il était avant. Mais la rumeur veut que la drogue ait exacerbé ses mauvais côtés, le rendant plus facilement colérique, plus têtu, plus maniaque. Ironheart a troqué sa tenue noire de gladiateur pour le costume de sous-directeur, si bien qu'il doit en permanence faire bonne figure devant les clients, devant ces moutons qu'il engraisse pour mieux les tondre.
TAILLE - 185 cm

POIDS - 81 kg

CORPULENCE - musclé

CHEVEUX - ébène. longs

PEAU - blanche

YEUX - rouges à cause de l'Hydre

STYLE - Smoking, costume. Chemises, cravate. Cheveux attachés.

PARTICULARITE - Des piercings un peu partout sur le visage

partie flood énorme pour emmerder les pas bavards de toute façon je fais ce que je veux il est 2h02 du matin


Revenir en haut Aller en bas
 

Metal ain't shit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Metal adventure
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» no metallic metal
» Un groupe de metal borain ?
» Metal-panda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble & Decadence  :: Acceptés-